Les huit conseils pour rouler dans la boue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les huit conseils pour rouler dans la boue

Message par Alex le Ven 27 Nov - 8:56

Conseils de B'Twin   Wink

Si vous pratiquez le VTT avec assiduité, vous avez forcément déjà traversé des zones boueuses. Sans une bonne maîtrise technique et une excellente préparation, cette expérience peut engendrer une chute et devenir un mauvais souvenir. Voici huit conseils pour vous aider à traverser ce passage technique avec succès !

1. UN VÉLO ADAPTÉ À UN PARCOURS BOUEUX
Le premier réflexe à adopter est d’utiliser des pneumatiques adaptés à ce type de franchissements. Dans une zone boueuse, le sol est meuble et l’adhérence y est plus réduite.
Il convient donc d’abord de chausser des gommes à crampons pour améliorer le maintien du contact entre roues et sol. Les crampons améliorent votre tenue de route.
La pression a elle aussi son importance. Avec des pneus trop gonflés, vous allez vous embourber. Dégonflez-les pour franchir cet obstacle sans encombre. En dégonflant un pneumatique, il va s’écraser sous le poids du pilote et de sa monture.
Retrouvez nos conseils de choix de pression de pneus en VTT.
Notre astuce : pour vous préserver des projections de boue, adoptez des garde-boues qui protègent à la fois votre vélo, les personnes qui vous accompagnent et vous-même.

2. L’IMPORTANCE DU REGARD
Pour chaque obstacle que vous affrontez en VTT, plus vous anticipez, moins vous risquez la chute. Le regard, couplé à la position de vos épaules, va déterminer la trajectoire que vous empruntez.
Portez donc votre regard en avant et ne fixez pas votre roue avant pour traverser plus facilement la zone boueuse.
Regardez le plus loin devant vous afin de sécuriser ce passage.

3. LE CHOIX DU BON BRAQUET
Dans une portion boueuse, votre vélo est ralenti par la perte d’adhérence et vous perdez ainsi de la vitesse. Il convient donc de bien choisir votre braquet pour ne pas vous arrêter au milieu de votre franchissement.
Contrairement à la plupart des obstacles en VTT, adopter un braquet trop souple ne vous aide pas à franchir une zone boueuse.
Il vaut mieux, au contraire, descendre une dent par rapport au braquet que vous utilisiez précédemment tout en conservant votre vitesse initiale.

4. LA VITESSE DE FRANCHISSEMENT D’UNE SURFACE BOUEUSE
Trop ralentir avant le franchissement d’une surface boueuse est le meilleur moyen de devoir s’arrêter en cours de route.
Il convient plutôt d’arriver avec une bonne vitesse, la boue va vous ralentir à mesure qu’elle résiste à votre passage. Plus votre vitesse est grande et moins son passage vous gêne.

5. LA TECHNIQUE POUR ROULER DANS LA BOUE
Vous entrez désormais dans le bourbier… allégez autant que possible l’avant en transférant votre poids sur la roue arrière. Cette roue est motrice et elle doit conserver un maximum d’adhérence pour vous propulser dans cet espace.
Pour conserver la motricité, pédalez tout au long de la traversée ou le plus longtemps possible en cas d’obstacles à franchir.
Soyez relâchés et détendus tout au long de ce franchissement. Trop de crispation est le meilleur moyen de faire une fausse manœuvre. Laissez-vous guider par le terrain et pilotez tout en souplesse.
Si un freinage est nécessaire, soyez très doux en actionnant les freins et utilisez le frein arrière, l’avant risquant de faire décrocher votre roue avant.

6. S’ENTRAÎNER À ROULER DANS LA BOUE
Petite astuce : le franchissement d’une zone boueuse ressemble fortement à celui d’une zone de sable. Pour vous entraîner, si vous n’avez pas encore de boue sur vos parcours, vous pouvez traverser un espace sablonneux…

7. LE FRANCHISSEMENT D’OBSTACLES D’UNE SURFACE BOUEUSE
L’ornière boueuse
Il est assez fréquent d’être confronté à une ornière boueuse. Dans ce cas, il n’y a pas beaucoup de trajectoires possibles, vous devez suivre l’ornière creusée par les pilotes qui vous ont précédés.
Pilotez avec beaucoup de décontraction, la plupart du temps, vous ne pourrez pas sortir de cette ornière sans chuter alors suivez-la. Vous corrigerez votre trajectoire une fois l’ornière franchie.
Les autres obstacles
Il peut aussi arriver que les zones boueuses soient entrecoupées de racines d’arbre humides, de pierres ou de tout autre obstacle.
Si vous pouvez les éviter, choisissez la trajectoire appropriée. Dans tous les autres cas, il est important de bien transférer le poids sur l’arrière du vélo et d’alléger l’avant le plus possible.
Si cet obstacle est en descente, soyez le plus léger possible et amortissez le contact à l’aide des bras et des jambes.

8. LE NETTOYAGE D’UNE SURFACE BOUEUSE
De retour à la maison, couvert de boue, ne tardez pas à nettoyer votre vélo !
Rincez le plus gros à l’aide d’un jet d’eau en étant particulièrement délicats sur les éléments qui composent votre transmission.
À l’aide d’une eau savonneuse, nettoyez ensuite l’ensemble de votre vélo, flancs du pneu et roues comprises. Profitez-en pour nettoyer et dégraisser chaîne et pignons.
Séchez votre vélo à l’aide de chiffons secs avant de l’huiler. Vous prévenez ainsi l’apparition de points de rouille et évitez l’usure prématurée de votre chaîne.
avatar
Alex
Admin
Admin

Messages : 12
Age : 31
Localisation : St Brice Courcelles

http://crcv.clubeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum